Projets d’édition numériques de correspondances : approches et spécificités – journée d’études du groupe Correspondance

Date : 1er avril 2016
Lieu :  ITEM, CNRS, Salle 159, 59/61 rue Pouchet, 75849 Paris cedex 17
Nombre de places limité.
Inscription obligatoire par mail auprès de Richard Walter

Cette journée est organisée par le groupe de travail sur la correspondance, au sein du consortium CAHIER. L’objectif du groupe de travail est de construire un guide méthodologique rassemblant des recommandations pour l’édition électronique de correspondances. Cette première journée d’études est donc destinée aux membres du consortium Cahier qui ont édité ou ont pour projet d’éditer des correspondances dans leur projet numérique.


Cette journée sera partagée entre retours d’expérience et réflexions théoriques sur l’objet très particulier qu’est le corpus numérique de correspondances. Les présentations et discussions permettront de mettre en lumière les spécificités d’un projet d’édition numérique de correspondance.
L’objectif est aussi de permettre le dialogue entre des porteurs de projets non encore numériques et des acteurs de l’édition numérique.
À cette occasion, les problématiques suivantes (qui posent souvent plus de problèmes à l’édition numérique de correspondances qu’à celle d’autres objets) seront abordées :

  • Qu’entend-on par correspondance dans le cadre d’un projet numérique ?
  • Comment situer l’édition de la correspondance par rapport à l’auteur et/ou son oeuvre ? Éditer la correspondance pour elle-même ou pour étudier autre chose ?
  • Quels référents prendre en compte ? Quels contextes ?
  • Quelle description de l’objet physique ? Comment respecter sa forme et son contenu ?
  • Quel apparat critique pour accompagner la lettre ?
  • Quels index avec les possibilités multipliées du numérique ?
  • Quelles évolutions des corpus ? Quelles gestions pour ces évolutions ?
  • Faut-il transcrire systématiquement le contenu des lettres ? Et si oui quelle transcription ?

Enfin, nous voudrions réfléchir aux possibilités de visualisations numériques, à leurs faisabilités et à leurs utilités :

  • Visualiser la correspondance comme objet mais aussi comme une histoire.
  • Visualiser la correspondance comme objet référentiel et comme élément de différents réseaux.

Programme
9h00 :  Accueil
9h30 – 10h00 : Présentation du groupe de travail : vers un état de l’art de l’édition numérique de correspondances
10h – 10h30 : Ouverture : Alain Pagès (Université Paris III), « La correspondance d’Émile Zola : histoire d’une édition »

10h30 – 12h30 : Présentation de sites de projets de correspondances

  • Irène Passeron & Alexandre Guilbaud (IMJ-PRG), « D’Alembert en toutes lettres
  • Yvan Leclerc (Université de Rouen), « La correspondance de Flaubert »
  • Giancarlo Luxardo (Praxiling), « Corpus 14 »
  • Fatiha Idmhand (ITEM), « La correspondance de José Mora Guarnido sur la plate-forme e-Man »

12h30 – 14h00 : Déjeuner
14h00 -16h00 : Présentation de projets d’édition numérique de correspondances

  • Marie Dupont (Université Paris III), « La correspondance de Gaspard Monge »
  • Nicolas Rieucau (Université Paris VIII), « La correspondance de Condorcet : comment traiter numériquement l’analyse matérielle sur support numérique ? »
  • Jean-Sébastien Macke (ITEM), « Vers une édition électronique de la correspondance d’Émile Zola »

16h00-17h00 : Table-ronde sur l’édition numérique de correspondances animée par Thomas Lebarbé (Université de Grenoble, coordinateur du consortium Cahier).


Une réflexion au sujet de « Projets d’édition numériques de correspondances : approches et spécificités – journée d’études du groupe Correspondance »

  1. Ping : Les rituels épistolaires dans les projets d’édition numérique de correspondances – Montpellier – 21 novembre 2017 | Consortium Cahier

Les commentaires sont fermés.