Sociorama. Littérature panoramique internationale du XIXe siècle

Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (CRIMEL)
(EA 3311) Université de Reims
Site : http://promethee.philo.ulg.ac.be/sociorama/index.html
Contacts : Nathalie PreissValérie Stienon

Présentation du projet

Avec l’avènement de l’état social démocratique pensé par Tocqueville, la société aspire à se voir et à s’apprécier. Dans cette perspective se multiplient les recueils d’études de mœurs sous des formes diverses (galeries, magasins, musées) mettant à l’honneur des figures, des silhouettes, des types et des comportements sociaux. Certaines de ces productions font partie de la littérature dite « panoramique », selon l’expression fameuse de Walter Benjamin (Paris, capitale du XIXe siècle), qui forme un ensemble riche et complexe de textes et d’illustrations. Le site SOCIORAMA a pour vocation de proposer à la lecture et à l’analyse ces multiples ressources iconiques et textuelles de la littérature panoramique internationale du XIXe siècle, en les présentant par grands ensembles linguistiques et géographiques : Belgique, France, Espagne, Angleterre, Allemagne, Italie, Brésil, Russie.
Le site SOCIORAMA poursuit cinq objectifs.

  • La contextualisation historique, géographique et linguistique des textes, selon un double protocole de présentation générale introductive pour chaque pays et de notes explicatives pour chaque texte.
  • La diffusion en libre accès de ces textes rares, précieux et peu connus, numérisés à partir de collections particulières, de réserves d’archives et de fonds personnels. Une interrogation approfondie des documents est possible grâce à une recherche plein texte. Le site permet également une interopérabilité grâce aux combinaisons de recherche dans les matériaux textuels et iconiques (mot-clé, occurrence, auteur, date).
  • La conservation numérique de ces textes anciens qui n’ont pas fait l’objet d’une politique de conservation d’ensemble ni de coordination au niveau international.
  • La fédération des recherches scientifiques passées et actuelles sur le sujet, en offrant à la fois un bilan et une synthèse prospective. Il s’agit de donner à ces recherches une visibilité et un lieu de consultation sous la forme d’un work in progress. Les parties du corpus (données primaires) sont divisées en unités linguistiques et leur gestion est confiée à des spécialistes choisis. Une interrogation du corpus en quatre langues (français, anglais, espagnol et allemand) doit permettre de circuler dans les textes, y compris dans ceux qui relèvent des domaines étrangers.
  • L’information grâce à une veille bibliographique régulière sur les études parues ou à paraître en lien avec les corpus édités et la mise à jour des actualités culturelles et scientifiques. L’information est disponible sous deux formes principales : 1) des informations usuelles dans une bibliographie critique transversale au corpus ; 2) des informations d’actualité permettant les échanges entre spécialistes et la formulation de questions précises.

En raison de l’ampleur du corpus et de l’importance culturelle de sa pérennisation, une numérisation importante, réfléchie et attentive constitue l’axe central du projet d’édition scientifique mené avec SOCIORAMA. La numérisation en mode image doit permettre la recherche d’occurrences en plein texte et le recensement du nombre de ces occurrences. Les besoins numériques comprennent la mise en page centrée, l’OCR, le traitement des images en couleurs ou en niveaux de gris et le redressement du texte dans certains cas, pour assurer le respect de la typographie initiale et veiller à la régularisation du graphisme. On indiquera pour chaque document numérisé ses caractéristiques matérielles et éditoriales initiales et successives (article de journal, étude parue dans un recueil, édition séparée, édition originale, réédition, réimpression), ainsi que la provenance documentaire dans les fonds d’archives et les bibliothèques de conservation et consultation.
Le site permettra une interrogation approfondie du corpus grâce à une recherche plein texte et une interopérabilité grâce aux combinaisons de recherche dans les matériaux textuels et iconiques (mot-clé, occurrence, auteur, date).
Les images et les textes du corpus primaire mis à disposition relèvent du domaine public et sont libres de droits d’auteurs. La protection intellectuelle des documents d’édition et d’information scientifiques (métadonnées) est quant à elle assurée par insertion de balises dans le texte indiquant l’adresse du site et celle des auteurs de l’édition scientifique concernée.

Fonds concernés : Il s’agit de rendre disponibles en ligne, en version intégrale, des textes illustrés libres de droits datant du XIXe siècle (tout le siècle, avec une prédominance pour la période comprise entre 1830 et 1850) et originaires de plusieurs pays, dont principalement la France, la Belgique, l’Espagne, l’Angleterre et l’Allemagne.
Les ressources textuelles et iconiques concernées émanent de fonds personnels et de réserves précieuses, notamment :
– France : Paris, collection personnelle
– Belgique : Réserve précieuse de l’Université Libre de Bruxelles, Bibliothèque de l’Université de Liège.

Contexte scientifique et institutionnel : Le projet s’inscrit dans le cadre d’une collaboration interuniversitaire et internationale entre l’Université de Reims (CRIMEL : Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires, EA 3311) et l’unité de recherche sur la littérature française des XIXe et XXe siècles de l’Université de Liège.

Formats et standards utilisés : Une base de données relationnelle (SQL) et un développement en ASPX.NET (C #). Les métadonnées en XML. Interopérabilité maximale de l’interface WEB.

Accessibilité : Les données primaires seront rendues publiques en accès libre, à partir de textes et d’images intégralement libres de droits.
Les métadonnées seront disponibles sous la forme d’apparat critique et de notes explicatives (éditions scientifiques intégrales, dossiers d’études, données bibliographiques, ressources informatives historiques). Elles seront rendues publiques sous la réserve du respect de la propriété intellectuelle de leurs auteurs (professeurs, chercheurs, spécialistes universitaires).

Volumétrie des ressources qui seront disponibles en ligne (estimation au 10 novembre 2015) :

  • Base de données : Numérisation de documents (ouvrages et périodiques) imprimés du XIXe siècle (rares, fragiles, formats divers, surtout noir/blanc, reconnaissance OCR et recherches plein-texte, fichiers PDF et texte brut) – environ 100.000 pages numérisées (environ 10 Gb)
  • Images – Fac-similés de gravures d’imprimés du XIXe siècle (en texte et hors texte, formats divers, couleurs et noir/blanc, fragiles, documents précieux) – 1 Go

Retour à la liste