Soutien aux acteurs de la recherche en humanités numériques pour la participation à la conférence Digital Humanities 2014

A l’occasion de l’organisation de la conférence Digital Humanities 2014 à Lausanne et du lancement de l’association francophone pour les humanités numériques Humanistica, L’Institut Français ouvre un programme de soutien à la mobilité en direction des jeunes chercheurs et ingénieurs français souhaitant participer à ces deux événements.

Profil des candidats :

  • Ce programme s’adresse à tous les acteurs des humanités numériques en France sans distinction de discipline, d’affiliation ou de métier. 
  • Les candidats doivent être de nationalité française ou affiliés à une institution française d’enseignement supérieur et de recherche 
  • Ils doivent apporter la preuve de leur investissement professionnel dans le champ des humanités numériques et de l’intérêt que représente pour eux leur participation à ces deux événements. 
  • Les candidats soutenus s’engagent à s’inscrire à la conférence DH 2014 de Lausanne et à l’assemblée générale fondatrice de l’association Humanistica qui aura lieu le 8 juillet. 
  • Les candidatures venant de doctorants sont les bienvenues.

Eléments du dossier à présenter :

Les candidats doivent adresser un curriculum vitae et une lettre de motivation. Les dossiers de candidature sont à déposer impérativement avant le 15/04/2014, à minuit.

Accéder au détail des conditions et postuler (se créer un compte pour entrer dans le système).
Modalités de sélection :

5 candidats seront sélectionnés par l’Institut Français qui s’appuiera sur les recommandations des membres fondateurs de l’association Humanistica. La sélection des dossiers aura lieu durant le mois d’avril. Les candidats sélectionnés seront avertis avant le 30 avril 2014.

Nature de l’aide : 

Le soutien aux candidats sélectionnés prendra la forme d’une aide financière (per diem) à hauteur de 756 euros par personne destinés à couvrir les frais de mission pendant 4 jours.

Humanités numériques – État des lieux et positionnement de la recherche française dans le contexte international

Par ailleurs, l’Institut français, opérateur du ministère des Affaires étrangères pour l’action culturelle extérieure de la France, a commandé à Marin Dacos et Pierre Mounier, animateurs du Centre pour l’édition électronique ouverte, un rapport intitulé “Humanités numériques – État des lieux et positionnement de la recherche française dans le contexte international” qui trace les contours d’un champ en pleine expansion.