@mbrosius

Histoire et Sources des Mondes Antiques (HiSoMA)
(UMR5189), UJM, ENS de Lyon, Lyon 2, Lyon 3, CNRS
Responsable : Aline Canellis

Présentation du projet

Ambroise, évêque de Milan (374-397), protecteur de la ville de Milan, a été le sujet de nombreuses vies antiques et médiévales… Sur la réalité historique se sont greffées diverses légendes reconnaissables non seulement dans l’iconographie antique ou plus récente, mais surtout dans la littérature et l’histoire locales, dont témoigne notamment le Gonfalone di Milano de 1565-1566. On évoquera par exemple l’importance et le rôle de Charles Borromée dans le développement et le rayonnement de l’influence ambrosienne, ainsi que la permanence à Milan d’une liturgie assez différente (rite ambrosien) de celle de l’Église romaine.
Dans ce cadre-là une œuvre latine jusqu’alors restée dans l’ombre, le De Bello Arriano (La Guerre contre les Ariens) de Giovanni Marco Fagnani, représente un relais crucial. Cette œuvre n’est connue que dans son édition unique, semble-t-il, de 1604 à Milan, numérisée depuis peu. Mises à part les réflexions initiées par Aline Canellis à l’École de Néolatin (ENS-Lyon, 2017), poursuivies dans le cadre du GIS Humanités (Congrès des 17-19 décembre 2018, « Humanités, Sources et Langues de la Méditerranée », Lyon) puis du GIS Religions (Congrès des 8-10 octobre 2019, Lyon), il n’existe pas de travail sur cette longue épopée (de plus de 2500 vers) : pas d’édition critique (ou diplomatique) récente, pas de traduction en langue moderne, pas plus que d’étude d’ensemble ou précise. Cette œuvre composée de six livres en hexamètres dactyliques synthétise les différents courants « historico-légendaires » sur Ambroise, sauveur de Milan, qui a bouté les Ariens hors de sa ville pour les arrêter définitivement à Varese, où a été construite une église en souvenir de cette victoire de l’orthodoxie sur l’hérésie. De ce point de vue, le De bello arriano mérite plus qu’une édition numérisée : une édition électronique, qui permettra éventuellement – si les moyens techniques le permettent – d’aboutir à un livre enrichi (avec des photos des lieux traversés par Ambroise et son armée, dans et hors de la ville de Milan). À plus ou moins brève échéance, ce projet de longue haleine pourrait devenir international, intéresser les collègues italiens de l’Accademia Ambrosiana de Milan, donner lieu à des journées d’études, voire des colloques internationaux.

Le premier travail sera évidemment de dactylographier puis d’encoder le texte latin, de numéroter les vers et de le mettre à disposition. Certes les six livres d’environ 500 vers chacun ne peuvent peut-être pas être tous encodés en un an, sachant qu’ils n’existent pas encore en format traitement de texte. Il faudra un peu de temps pour encoder le texte latin (avec les balises « noms de personnes », « noms de lieux »… à hiérarchiser, une numérotation des vers…), de manière à permettre des recherches précises et ciblées sur le texte latin. Cette édition électronique serait sans doute déposée sur le site d’Hyperdonat ou tout autre qui accepterait de l’accueillir. Elle est nécessairement appelée à évoluer et à être complétée et, sous le format électronique, elle permettra, avec en regard la première traduction (française puis italienne, si cela s’avère possible), le dialogue entre l’histoire et la légende, l’écrit, l’iconographie et la topographie.

Types d’opérations (études topographiques précises en collaboration avec des archéologues, éditions de corpus, missions d’archives, séminaires, colloques, etc.) :

  • Encodage et édition du corpus, et traduction (au moins provisoire) d’abord en français puis en italien (si cela s’avère possible)
  • Séminaire s’il y a une équipe intéressée
    -Colloques, congrès
  • Travail à la Biblioteca Ambrosiana de Milan (recherche des manuscrits, tradition éditoriale, enquêtes sur les grandes familles)
  • Enquêtes sur les lieux, prises de photographies, cartes à réaliser

Principaux délivrables envisagés (monographies, actes de colloque, publications de sources, bases de données, SIG, atlas, etc.) : Le projet pourra être réalisé sur plusieurs contrats quiquennaux, vraisemblablement trois : pour chaque contrat quinquennal, dans le cadre d’HiSoMA, deux livres seront édités, traduits et commentés.
– édition électronique (+ base de données),
– actes de colloques,
– édition papier (minor ?)

Ce projet a pour but de :
1. Augmenter l’acquisition de données de qualité (image et texte).
2. Proposer des normes de transcription suivant des objectifs éditoriaux clairement énoncés et
encourager les bonnes pratiques.
3. Permettre l’interopérabilité des données.
4. Tester les différents modèles d’affichage du mode texte et du mode image et opérer des choix pertinents en fonction des publics.
5. Offrir des métadonnées compatibles avec les standards de catalogage et d’archivage, d’identification et de protection des données.
6. Adapter les solutions juridiques et les modèles de convention de partenariat (poursuivre un dialogue efficace et collectif avec les éditeurs).
7. Offrir les moyens d’évoluer vers le web sémantique, la visualisation, les modes de représentation d’ensembles documentaires, et vers l’annotation collaborative

Ce projet respectera les cinq principes FAIR :
- F : Facile à trouver (corpus indexé sur les plateformes nationales)
- A : Accessible (accessible librement)
- I : Interopérable (dans un format interopérable, plus particulièrement TEI)
- R : Réutilisable (le corpus encodé est téléchargeable, pas uniquement consultable). Pour ce faire, il sera nécessaire de solliciter un hébergement sur la grille de services Huma-Num et de mettre tout en œuvre pour que le projet soit indexé par Isidore ; les contenus comportant des droits d’auteur contiendront explicitement une mention d’une licence Creative Commons ; la transcription du texte sera en TEI, accompagnée d’un document de spécification et de documentation ODD ; les fichiers XML et les images servant à illustrer le texte seront déposés sur la plateforme Nakala.

Fonds concernés : Giovanni Marco FAGNANI, De Bello Arriano (La Guerre contre les Ariens), 1604, Milan (à numériser et documenter)

Contexte scientifique et institutionnel : HiSoMA, IHRIM, CIHAM, EFR, Biblioteca Ambrosiana (Milan)

Formats et standards utilisés : Transcription du texte en TEI, accompagnée d’un document de spécification et de documentation ODD ; les fichiers XML et les images servant à illustrer le texte seront déposés sur la plateforme Nakala.

Accessibilité : Données (textes/images) libres de droits

Volumétrie des ressources qui seront disponibles en ligne (estimation au30 mai 2019) : six livres d’environ 500 vers chacun

Retour à la liste