Les Archives d’Augustin Thierry (ArchAT)

Pouvoir Lettres Normes (POLEN)
(EA4710) Université d’Orléans
Site du consultation des images numérisées : https://bvmm.irht.cnrs.fr Recherche : Blois.
Responsable : Aude Déruelle

Présentation du projet

Augustin Thierry (né à Blois en 1795, mort à Paris en 1856) est une figure marquante dans la constitution de la discipline historique en France.
Les finalités d’ArchAT relèvent de deux approches complémentaires : d’une part une finalité d’ordre scientifique, qui vise à explorer la méthode de Thierry et les sources de ses œuvres, en les replaçant dans le double contexte, biographique et épistémologique, de sa cécité et du renouveau des études historiques en France à cette époque ; d’autre part une finalité d’ordre patrimonial, qui vise à mettre en valeur un patrimoine archivistique conservé à Blois, mais très peu connu.
L’objet est absolument novateur puisqu’il s’agit des archives d’un aveugle, ce qui pose tant des questions épistémologiques (la méthode de travail de Thierry), qu’archivistiques (transmission et legs). Ces archives se signalent en effet par leur caractère particulier. L’ensemble comporte notamment des cahiers mêlant des objets divers qu’il faudra répertorier : brouillons, projets, sources, notes de lectures, correspondances, voire ordonnances médicales.
La numérisation des fonds permettra la mise en place de deux axes de recherche :

  1. Édition des Récits des temps mérovingiens ArchAT a pour objectif d’établir une édition critique et génétique des Récits des temps mérovingiens, livre d’histoire qui a été le plus réédité au XIXe siècle, qui a contribué à forger nos représentations du haut Moyen Age, et dont aucune édition critique n’existe à ce jour. Les Archives Départementales 41 recèlent en effet de nombreux manuscrits liés à cette œuvre (sources, brouillons, projets). La numérisation des archives permet d’envisager conjointement une édition papier et une édition électronique.
  1. Étude des manuscrits : La description et la numérisation des manuscrits permettra d’aborder l’œuvre de Thierry à nouveaux frais. On étudiera la méthode de travail de Thierry, avec un retour aux anciennes chroniques médiévales, que l’on mettra en regard d’historiens contemporains qui se sont aussi intéressés au Moyen Âge (Guizot, Michelet). Les manuscrits témoignent aussi de nombreuses réécritures qui visent tant à des améliorations stylistiques qu’à des corrections scientifiques. On interrogera plus concrètement les méthodes d’un historien aveugle, qui, dans son rapport aux sources et à son propre texte, doit recourir à l’écoute et à la dictée, initiant de ce fait des pratiques de travail collectives. Cette étude des manuscrits donnera lieu à un séminaire de recherche régulier sur deux ans ainsi qu’à un colloque international de clôture du projet, destiné à la publication.

 

Fonds concernés : Actuellement, les archives d’Augustin Thierry sont dispersées sur plusieurs sites à Blois (Archives départementales 41, Archives municipales, Bibliothèque Abbé Grégoire, Château de Blois) ; cette conservation aléatoire résulte de donations successives dans le second XXe siècle par la famille Augustin-Thierry. L’un des objectifs d’ArchAT est donc de permettre la réunion virtuelle de ces fonds par leur numérisation et de faciliter ainsi leur accès par leur mise en ligne. Ce processus suppose leur description précise, ainsi que l’identification des divers secrétaires de Thierry qui ont servi de mains à l’« Homère de l’histoire » (Chateaubriand). Après le traitement des fonds blésois, ArchAT a vocation à nouer un partenariat avec l’Institut, la Bibliothèque de l’Arsenal et les Archives nationales où sont conservés quelques fonds en lien avec Augustin Thierry (correspondance notamment) afin de procéder à leur numérisation.

Contexte scientifique et institutionnel : ArchAT est un projet interdisciplinaire multi-établissements entre POLEN (Université d’Orléans), l’IRHT (CNRS-Orléans), et le CESR (CNRS-Tours). Des partenariats ont été noués avec les institutions blésoises qui conservent les fonds Augustin Thierry (AD 41, AM de Blois, Château de Blois, Bibliothèque Abbé Grégoire), ainsi que de la Fédération des Aveugles Val de Loire, en raison de la cécité d’Augustin Thierry.

Formats et standards utilisés :

  • Formats de fichiers et supports de numérisation : Raw, Jpeg, JPG 2000 et Tiff.
  • Visualisation des feuillets en JP2 à partir du système Mirador (Technologie Mirador – IIPimage server- IIIF Image 2.0 API)
  • Archivage des métadonnées sous le format XML : METS
  • Encodage en TEI

Accessibilité : Le partenariat avec les institutions blésoises prévoit la publication des données.
Le partenariat avec la Fédération des Aveugles Val-de-Loire vise à la mise en accessibilité universelle des supports.

Fonds disponibles en ligne (au 10 avril 2020)  : Sur le site de la BVMM : fonds des AD et de la Bibliothèque Abbé Grégoire intégralement disponibles, fonds des AM en cours de mise en ligne (avril 2020).

Travaux en cours : Transcription des Cahiers de la chambre en TEI dans un environnement adapté à ce corpus particulier (AD 1576&1577). Éditions des Temps mérovingiens et des Considérations sur l’histoire de France. Réflexions sur l’auctorialité au sein de l’Atelier Thierry. Construction du site Internet.

Retour à la liste