Archives Marguerite Audoux

Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM)
(UMR 8132), ENS/CNRS
Responsables : Bernard-Marie Garreau

Présentation du projet

Le projet consiste à mettre en ligne un ensemble d’archives sur Marguerite Audoux (1863-1937), écrivaine autodidacte découverte par un groupe d’écrivains et d’artistes qui promeut son premier roman Marie-Claire, prix Femina 1910. D’autres œuvres seront publiées (L’Atelier de Marie-Claire, De la ville au moulin, La Fiancée, Douces lumière). Il convient ici d’éditer sa correspondance encore en majorité inédite et de rassembler les manuscrits (notes, brouillons) et autres documents textuels, iconographiques et sonores. Nous publierons la correspondance croisée de Marguerite Audoux entre 1904 et 1937, ainsi qu’un ensemble de correspondances sur la romancière. Ce travail sera assorti d’un appareil critique et d’un dossier de présentation de l’écrivain.
Cette édition se fera sur la plateforme EMAN avec l’édition de la transcription de la correspondance et des manuscrits d’Audoux, la reproduction des documents si possible, leur description documentaire et analytique. Pour la correspondance, l’édition est basée sur la HDR du responsable du projet et une adaptation de l’appareil critique sera nécessaire pour le transposer dans les formulaires de la plateforme EMAN. Il y aura des compléments avec les lettres retrouvées depuis la soutenance de l’HDR. Une réflexion est faite pour organiser cette correspondance en fonction des spécificités du contexte numérique, ainsi le classement non numéroté des lettres par année et non par un système de numérotation qui peut évoluer en fonction des « trouvailles ». Les notes de l’appareil critique doivent être ventilées de manière différente pour l’édition numérique ; les biographies des correspondants sont regroupées dans une collection spécifique et il faudra établir les relations entre les lettres et ces biographies. Toutes les lettres éditées seront reliées entre elles à travers un certain nombre de relations qui seront définies au fur et à mesure de l’avancement des travaux numériques, on dépasserait la simple relation standard « réponse à » pour des renvois à des parties de lettres ou à d’autres correspondants. In fine, ces relations devront être visualisées à travers un réseau de graphes qui permettra de mieux saisir les différentes circulations de la correspondance.
L’édition numérique des lettres est en cours de relecture, l’appareil critique sera ré-agencé ensuite ainsi que la mise en relations des différentes lettres. Pour la partie correspondance, le site devrait ouvrir au printemps 2019 et les autres documents seront édités au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Fonds concernés : Projet à majorité de sources textuelles, avec quelques enregistrements sonores de radio.
Collection « correspondance croisée » : 800 lettres
Articles sur Audoux : 50 environ
+ divers documents & manuscrits (environ un millier de pages)

Contexte scientifique et institutionnel : Projet réalisé par un membre de l’équipe Correspondance de l’ITEM, avec la collaboration de l’équipe « Humanités numériques » du même laboratoire

Formats et standards utilisés : Formats images standards avec métadonnées IPTC, indexation avec Dublin Core et mise sur plate-forme Omeka avec OAI-PMH

Accessibilité : Marguerite Audoux est dans le domaine public. Accord des ayants-droit pour la publication des inédits.

Volumétrie des ressources qui seront disponibles en ligne (estimation au 1er octobre 2018) :

  • 1500/2000 images
  • Environ 2000 unités textuelles (transcriptions, citations)
  • 1 base de données MySQL Omeka (5 Mo)

Retour à la liste