Base Louis Meigret

Bases Corpus Langage (BCL)
(UMR7320) Université Nice Côte d’Azur, CNRS
Sites : Site Louis Meigret https://j2p.fr/meigret.j2p.fr/ (qui rassemble les informations relatives à l’œuvre de Meigret) ou Hyperbase http://hyperbase.unice.fr/hyperbase/?query
Responsable : Cendrine Pagani-Naudet

Présentation du projet

Ch.-L. Livet, F. Brunot, plus récemment les travaux de F. J. Hausmann ont rendu à Louis Meigret une grande visibilité et une place dans l’histoire de la langue et des idées. L’auteur est aujourd’hui connu et cité essentiellement à travers ses Traités sur la langue française : le Traite touchant le commun usage de l’escriture francoise (Denis Janot, 1542) et le Tretté de la grammere françoeze (C. Wechel, 1550). Le point culminant de sa carrière est sans conteste atteint autour de 1550, avec la publication de sa grammaire et la polémique qui s’engage sur l’orthographe. Après cette date et l’échec de sa proposition de réforme, on imagine un Meigret aigri et vaincu, qui retourne à ses traductions. L’histoire éditoriale renforce cette lecture de la carrière de Meigret, mettant l’accent sur les traités et textes polémiques consacrés à la langue française. Le Tretté de la grammere françoeze a fait l’objet de plusieurs éditions : outre la réédition Slatkine reprints, on connaît l’édition Foerster (1888) et surtout la transcription moderne d’Hausmann (1980). Plusieurs versions électroniques existent également pour le seul Tretté.
Les œuvres traduites sont restées pour leur part dans l’ombre de ces grands textes. Or Louis Meigret doit une partie de sa notoriété et de sa gloire posthume, au moins dans le siècle qui suit sa disparition, à ses traductions. Ces dernières sont à ce jour mal connues et peu exploitées. Certaines ne sont pas encore disponibles en ligne.

Ce projet a donc pour but de corriger ce déséquilibre par la mise à disposition de textes peu connus. Il vise à constituer un corpus de référence sur Louis Meigret, rassemblant l’ensemble de ses œuvres. Il s’agit de faciliter l’exploitation des textes les plus connus, et d’améliorer l’accès à une part importante de son œuvre encore peu étudiée, à savoir les traductions.
Disposer d’un tel corpus permettra d’articuler les traductions aux textes personnels de Louis Meigret, enrichissant ainsi la compréhension de sa carrière et de son œuvre. Les traductions de Louis Meigret sont en outre des textes produits en conscience et dont on peut attendre une certaine cohérence par rapport à des prises de position explicites sur les caractéristiques de la langue française. Elles constituent donc des témoignages importants pour l’histoire de la langue et l’histoire de la traduction.

Fonds concernés : Les textes à traiter sont pour la plupart des fac-similés, numérisés et disponibles en ligne.
Plusieurs  textes  sont  à  numériser :  la  traduction  d’Aristote  (1541)  et d’Isocrate (1544), deux éditions du Polybe (1545 et 1552) le Discours touchant la création du monde (1554).
La traduction de  Philon (1539) et une partie du Discours (1554) ont été transcrites par M.-L. Demonet.
A l’exception de la traduction de Columelle (disponible sur Frantext) et de Lucien, intégré au corpus d’œuvres françaises de Louis Meigret (Corpus phonétique Virga.org et Hyperbase),   les traductions ne sont pas disponibles sur une base de données. L’ensemble des textes est à documenter, le jeu des métadonnées est prêt. La documentation des textes est en cours.

Contexte scientifique et institutionnel : Le projet est porté par le laboratoire « Bases Corpus Langage » (UMR 7320, Nice, Univ. Côte d’Azur). Un partenariat est envisagé avec le laboratoire FoReLLIS (Poitiers) et le CESR (Tours).
Dans le cadre d’une réflexion sur les Nouvelles Textualités, le projet a aussi pour ambition de promouvoir les humanités numériques au lycée, en développant une collaboration scientifique entre chercheurs et lycéens. Il s’agit de sensibiliser ces derniers aux textes humanistes et aux outils permettant d’en renouveler l’approche aujourd’hui, en les rendant acteurs de la production du savoir.

Formats et standards utilisés : Ce projet sera réalisé conformément aux principes FAIR : le corpus sera Facile à trouver (indexé sur les plateformes nationales), Accessible librement, dans un format Interopérable (plus particulièrement TEI), Réutilisable (le corpus encodé sera téléchargeable et pas uniquement consultable).
Les textes qui seront intégrés utiliseront les même formats d’encodage, dont XML TEI pour la dimension éditoriale, que ceux des BVH.
Outils d’exploitation des textes mis à disposition : Philogic, TXM, Hyperbase

Accessibilité : L’ensemble des données sont hors droit et seront accessibles. Les métadonnées disponibles seront exprimées selon le protocole OAI, les données primaires seront accessibles.
Les textes concernés appartiennent au domaine public (hors droits)

Fonds disponibles en ligne (au 7 décembre 2019) : Corpus regroupant les textes en orthographe réformée parus chez Wechel entre 1548 et 1551 (Menteur, Grammere, Défenses, Réponses à Pelletier,  à Des Autels).
Accessible via le site Louis Meigret https://j2p.fr/meigret.j2p.fr/ (qui rassemble les informations relatives à l’œuvre de Meigret) ou Hyperbase http://hyperbase.unice.fr/hyperbase/?query

Retour à la liste