Archives de catégorie : Groupes de travail

LES PUBLICATIONS NUMERIQUES DE CORPUS D’AUTEURS – Guide de travail, grille d’analyse et recommandations –

Le GT EVENT a le plaisir de partager avec vous le Guide (Version 1) qu’il a produit à l’issue des travaux du groupe développés entre octobre 2016 et octobre 2018.
Nous vous souhaitons une bonne lecture et nous vous invitons à le télécharger ci-dessous et à le commenter en ligne


Réunion du GT « Typologie » le jeudi 22 novembre 2018, de 14h à 16h

Date : 22 novembre 2018
Lieu : Bibliothèque Seebacher, Université Paris Diderot – Paris 7, Bât. des Grands Moulins, aile A, 2e étage, 5, rue Thomas-Mann 75013 Paris

Le thesaurus Cahier est maintenant hébergé par Huma-Num : https://opentheso.huma-num.fr/opentheso/

Alexei Lavrentev a pu modifier l’arborescence en fonction des précédentes discussions du groupe.  Marie-Luce Demonet va désormais reporter dans un « clone » du Thesaurus ce que les « chargé(e)s de genre »  avaient indiqué en juin.

L’ordre du jour de la réunion du groupe de travail « Typologie » du 22 novembre 2018  sera donc :

  • Nombre de niveaux – Proposition de suppression de « Chronologie » et intégration d’une catégorie « Autres »
  • Elaboration d’une version stable afin de demander des identifiants Handle
  •  Intégration des « concepts » aux métadonnées

 

Groupe de travail DATA_Cahier – bilan 2018

Durant l’année 2018, le groupe de travail DATA_Cahier a finalisé le développement de l’outil WebOai, résolu les bugs techniques et organisé la mise en place d’entrepôts OAI et de sitemaps pour les projets membres de CAHIER (http://weboai.cahier.huma-num.fr/). Chaque fois qu’un projet dispose d’un entrepôt, ses données sont signalées à Isidore pour être
moissonnées. Le travail en étroite collaboration avec Huma-Num a largement facilité la levée des principaux verrous : le groupe a pu profiter des rencontres de Lyon pour finaliser cette tâche.

Le groupe est constitué de Fatiha Idmhand, Maud Ingarao, Nathalie Arlin et Michael Nauge

Continuer la lecture

Présentation des travaux du groupe de travail « typologie textuelle » le 28 juin 2017, Bordeaux

La séance a été préparée avec les tentatives de classement effectuées par Fatiha Idmhand (littérature narrative), Ioanna Galleron (théâtre), Anne Reach-Ngô (recueils), Marie-Luce Demonet (compte-rendu de la présentation d’une grille-test auprès de chercheurs en mai 2017). Geoffrey Williams a envoyé ensuite ses propositions pour les dictionnaires.

Les discussions ont porté sur la question de la réalisation lexicale (comment les auteurs nomment-ils leurs propres textes, et comment en tenir compte sans singulariser un genre hapax ?) ; comment afficher une chronologie longue ? Continuer la lecture

Les rituels épistolaires dans les projets d’édition numérique de correspondances – Montpellier – 21 novembre 2017

Date : 21 novembre 2017
Lieu : Université Paul-Valéry Montpellier, Site Saint-Charles 2, Rue du Professeur Henri Serre, 34080  Montpellier, Salle 006 (Panathénées)
Inscription : La journée est ouverte à tous sur inscription et dans la limite des places disponibles. Inscription par mail à edition_numerique@item-cnrs.fr

Cette journée est organisée par le groupe de travail sur la correspondance, au sein du consortium CAHIER. L’objectif du groupe de travail est de fournir un guide rassemblant des recommandations et des méthodologies pour l’édition numérique de correspondances. Il a déjà organisé une première journée d’études le 1er avril 2016 à Paris. Celle-ci avait permis de mettre en lumière les spécificités du traitement de correspondance dans le cadre d’un projet d’édition numérique.

Cette nouvelle journée sera consacrée à une thématique plus précise et spécifique à la correspondance : le rituel épistolaire, et en particulier la façon dont il peut être intégré et traité dans un projet d’édition numérique. La réflexion théorique autour des rituels épistolaires sera complétée par des retours d’expérience de projets du groupe de travail sur cette question. Elle s’appuiera notamment sur les travaux de Branca-Rosoff (2015) (1), qui envisage les formules d’adresse et de clôture en tant que rituels sociaux, de Grosse, Steuckardt, Sowada, Dal Bo (2016) (2), qui les décrivent comme des formules héritées définissant le contact entre le scripteur et son destinataire, ainsi que sur les analyses de Rutten et Van der Wal (2013) (3), qui modélisent les opening et les closing formulae.

La journée se conclura par la présentation de la première version du guide méthodologique pour l’édition numérique de correspondances.

Programme :

Continuer la lecture