Réunion du groupe de travail « typologie textuelle » le 30 mai 2017, 14h-17h, à Paris

Dates : 30 mai 2017
Horaires : 14h – 17h
Lieu : CNRS (ITEM), 59/61rue Pouchet, Paris, salle 255, 2e étage

Rappel des objectifs :

L’idée est de réfléchir à la question de l’identification des genres de textes (littéraires ou non) et de mettre en place des solutions pour que ces identités génériques, produites par les auteurs de corpus, soient reconnues par ceux qui les consultent. Par exemple, si l’on attribue à un texte le genre « roman » ou « récit de voyage » ou « sonnet », que ces attributions soient intégrées dans les métadonnées du corpus afin que l’on puisse rechercher par ces facettes. Ce travail d’étiquetage générique est en soi un travail de recherche qui présente des difficultés, tant foisonnent des genres mixtes, composites, hybrides, distribués différemment selon les périodes, avec apparitions, disparitions et transformations. Actuellement nous disposons de thésaurus un peu trop figés pour tenir compte de la variété des textes, comme la classification Brunet-Parguez des bibliothécaires, ou faiblement hiérarchisés comme celle de Frantext. En outre, ils ne tiennent guère compte des langues ni des aires culturelles, et les classifications peuvent être tout à fait différentes dans d’autres pays. Continuer la lecture de « Réunion du groupe de travail « typologie textuelle » le 30 mai 2017, 14h-17h, à Paris »

Un guide juridique pour l’édition numérique de corpus d’auteurs

Élaboré par les membres du groupe « questions juridiques » du consortium CAHIER, ce guide a pour objet de répondre aux questions juridiques que doivent se poser les porteurs et acteurs de projets d’édition numérique de corpus d’auteurs. Il ne prétend pas répondre à toutes les questions et trancher quand la loi elle-même n’apporte pas de solution claire. Il se veut une aide pratique, proche des préoccupations des lecteurs à qui il est destiné et conforme aux orientations du Consortium.

Les premières fiches sont dorénavant accessibles à l’adresse https://cahier.hypotheses.org/corpus-auteurs-aspects-juridiques et de nouvelles entrées seront ajoutées qui complèteront le sommaire.

Les auteurs

  • Stéphanie Dord-Crouslé : CNRS, UMR IHRIM, Lyon
  • Elisabeth Greslou : UGA, UMR Litt&Arts, Grenoble
  • Elysabeth Hue-Gay : Université Lumière Lyon 2, UMR HiSoMA, Lyon
  • Denise Pierrot : ENS, Lyon

Avec le concours du service juridique de l’université Grenoble Alpes

Réunion du groupe de travail “typologie textuelle”, le 10 novembre 2016 à Paris

Date : 10 novembre 2016 – 14h
Lieu :  ITEM, CNRS, Salle 159, 59/61 rue Pouchet, 75849 Paris cedex 17
Inscription obligatoire par mail auprès de Marie-Luce Demonet

Pour les membres des projets CAHIER intéressés par les travaux du groupe “typologie textuelle’, une réunion de travail est organisée le jeudi 10 novembre 2016. La réunion permettra de mettre en commun les réflexions des participants sur la façon de placer les genres des différents corpus dans l’arborescence définie lors des précédentes réunions, pour manipuler Opentheso et apporter des modifications.

Continuer la lecture de « Réunion du groupe de travail “typologie textuelle”, le 10 novembre 2016 à Paris »

Projets d’édition numériques de correspondances : approches et spécificités – journée d’études du groupe Correspondance

Date : 1er avril 2016
Lieu :  ITEM, CNRS, Salle 159, 59/61 rue Pouchet, 75849 Paris cedex 17
Nombre de places limité.
Inscription obligatoire par mail auprès de Richard Walter

Cette journée est organisée par le groupe de travail sur la correspondance, au sein du consortium CAHIER. L’objectif du groupe de travail est de construire un guide méthodologique rassemblant des recommandations pour l’édition électronique de correspondances. Cette première journée d’études est donc destinée aux membres du consortium Cahier qui ont édité ou ont pour projet d’éditer des correspondances dans leur projet numérique.

Continuer la lecture de « Projets d’édition numériques de correspondances : approches et spécificités – journée d’études du groupe Correspondance »

La publication des éditions de textes : Informations et recommandations – le guide du groupe Questions juridiques

Recommandations_CAHIERLe groupe Questions juridiques du Consortium CAHIER a élaboré un guide sur “la publication des éditions de textes : informations et recommandations”. Ce document a été initié par des échanges lors de réunions entre les participants aux groupes dédiés aux questions juridiques dans les consortiums Corpus écrits et IRCOM. Il a également reçu le soutien du consortium Sources médiévales – COSME.

Les éditions labellisées par ces consortiums sont en accès ouvert (gratis open access : consultation et parfois téléchargement gratuit) et ont vocation à être en accès libre (libre open access : l’utilisation des documents sources est autorisée sous certaines conditions par des licences libres). D’où l’importance, pour les équipes qui constituent des corpus, de s’assurer qu’ils peuvent disposer des autorisations nécessaires.

L’objectif de ce guide est d’œuvrer à l’accessibilité des textes édités. Il propose d’informer les éditeurs de textes, chercheurs confirmés ou doctorants qui sont amenés à faire publier leurs travaux, sur leurs droits et obligations en tant que chercheurs-publiants, d’analyser les contrats d’édition qui leur sont généralement proposés et de présenter des avenants à ces contrats, afin que ceux-ci puissent être négociés avec les éditeurs commerciaux (publishers), éditeurs privés ou institutions publiques, dans le respect de la législation (Code de la propriété intellectuelle) et dans le respect de la politique de Science ouverte concernant l’accès aux travaux scientifiques, politique mise en avant par le CNRS1, les instances européennes2, et le Conseil des droits de l’homme de l’ONU3. Ces politiques visent à protéger les intérêts moraux et matériels des auteurs tout en garantissant le droit du public de bénéficier de la créativité scientifique et culturelle.
Pour les éditions de textes, il s’agit d’éviter que des cessions de droits patrimoniaux trop exclusives bloquent la réutilisation des œuvres sur d’autres supports, notamment dans des bases de textes d’auteurs développées, à des fins de recherche.