EUROPOLENI

Centre d’études des correspondances et journaux intimes (CECJI)
(EA 7289), UBO-Brest
Responsable : Marie-Thérèse CAM

Présentation du projet

Europoleni, projet international (franco-italien) et interdisciplinaire (lettres, latin, linguistique, mathématiques, physique, histoire des sciences) a pour objectif la publication numérique des lettres et traités épistolaires de Giovanni Poleni et leur édition critique avec annotations et commentaires. La correspondance de l’universitaire italien avec les académiciens et savants de son temps est européenne (Padoue, Venise, Paris, Saint- Pétersbourg, Berlin, Bâle, Londres…). Les fonds (lettres en latin, en italien, brouillons, copies, correspondance passive en français, en latin, en italien, en anglais) sont disséminés en Italie (Biblioteca civica de Vérone, Marciana de Venise, archives de l’Université de Padoue,…), et en Europe. Un petit nombre de lettres est d’ores et déjà accessible en ligne (Observatoire de Paris, Université de Bâle ; Ad virum celeberrimum Jacobum Hermannum, Epistolarum mathematicarum fasciculus, Patavii : typis seminarii, 1729) ou publié (par ex. A. Rusnock, The Correspondence of James Jurin (1684-1750), physician and secretary of the Royal Society, Amsterdam-Atlanta, GA, 1996 – 16 lettres ; Jacopo Riccati-Giovanni Poleni, Carteggio (1715-1742), a cura di Maria Laura Soppelsa, Florence, 1997). Les lettres traitent d’astronomie (observations des aurores boréales), de mathématiques (courbe tractrice), de physique (thermomètre/baromètre), de navigation (cabestan, vitesse du navire, ancre), d’architecture et d’hydrographie, d’échanges d’expérimentations et de relevés, de commande d’instruments et d’ouvrages, etc. Poleni passe commande d’instruments pour ses expériences en Europe et auprès des facteurs de Vénitie, d’ouvrages, notamment pour ses recherches sur l’Antiquité (Vitruve et Faventinus).

Description du projet : corpus et objectifs
Giovanni Poleni, titulaire en 1739 de la chaire de Philosophie expérimentale de l’Université de Padoue, correspond avec les savants européens de son temps et enrichit, jusqu’à sa mort en 1761, la collection du Cabinet de l’Université, composée d’instruments de physique et de machines rapportées de France, de Hollande et d’Angleterre ou construits sous sa direction en Vénétie. La publication numérique des lettres est couplée avec l’étude et la valorisation des instruments de Poleni conservés au Musée d’Histoire de la Physique de Padoue dirigé par Sofia Talas, co-porteur du projet (une centaine de pièces, sur les 400 qui constituaient le Cabinet de Physique de Poleni) : ces instruments de mathématique, de dessin et de physique représentent une source primaire d’informations indispensables pour enrichir l’analyse de la correspondance. Poleni est élu dans les Académies des Sciences de Paris, Berlin et Saint-Pétersbourg. Ses lettres sont adressées à des membres de l’Académie royale des Sciences de Paris, à des savants, libraires, imprimeurs, facteurs d’instruments, à des étudiants… Elles demeurent en très grande partie inédites et non traduites en français. À une époque où les disciplines scientifiques commencent à se définir de plus en plus précisément (champ disciplinaire, épistémologie, méthodes de recherche…), les échanges touchent à des thématiques scientifiques multiples (mathématiques, physique, instruments scientifiques, astronomie) et font état des débats du temps. Parmi les nombreux correspondants de Poleni figurent :

  • en France : Jean-François Séguier (botaniste nîmois, secrétaire de Scipione Maffei à Vérone), Dortous de Mairan, Melchior de Polignac, La Caille, La Condamine, membres de l’Académie Royale des Sciences de Paris, Pierre Gosse, Guérin l’aîné, Delisle, Philippe-Joseph de Farrigues (juriste), Jean-Baptiste de La Curne de Sainte Palaye (historien, Académie française), Jean-Philippe Rameau, Joseph Bimard de La Bastie (correspondant de l’Académie des Inscriptions en 1740), Jacob Hermann (université de Strasbourg), Cassini, François Jacquier, Thomas Le Sueur, Pierre Varignon, Fontenelle.
  • en Suisse : Euler (Académie Royale de Berlin, membre honoraire de l’Académie Impériale de Saint-Pétersbourg), Nicolas, Daniel et Jean Bernoulli, Marinoni
  • en Hollande : l’éditeur Petro Vander Aa, Willem Jacob s’Gravesande, Peter Van Musschenbroek, Hermann Boerhaave, Sigebert Havercamp (université de Leyde).
  • en Angleterre : J. Atwell, J. Jurin, M. Folkes, I. Newton, H. Pemberton (Royal Society).
  • en Prusse : Friedrich de Thoms (Berlin), Charles Auguste de Bergen (prof. de médecine à l’université de Francfort sur Oder), G.M. Bose (Wittemberg), Jean Erhard Kapp, Io. Ludovic Uhl et Leibniz (université de Leipzig), Christian Wolff (université d’Iéna et Leipzig), l’Anglais Deskford.
  • en Espagne : Casimiro Gomez de Ortega (Madrid).
  • en Suède : Anders Celsius (université d’Uppsala).
  • en Russie : Christian Goldbach, Leonhard Euler et Jean Bernoulli (Académie Impériale de Saint-Pétersbourg).

Poleni entretient une correspondance nourrie avec des savants de son pays dont certains appartiennent à différentes académies européennes : Pietro Antonio Michelotti (Royal Society – 1718 ;  Leopoldina de Halle, Académies des Sciences de Paris, Berlin et Saint-Pétersbourg) ; Guido Grandi (Royal Society) ; Francesco Algarotti (Royal Society) ; Gian Giacomo Marinoni, fondateur de l’Académie de géométrie et de science militaire de Vienne ; Eustachio Zanotti (Académies de Berlin, Londres, Kassel) ; Giambattista Beccaria (Royal Society) ; Jacopo Riccati (Académie de Saint-Pétersbourg) ; Jacopo Belgrado de (Académie Royale des Sciences de Paris) ; Paolo Frisi (Académie de Saint-Pétersbourg, Royal Society, Académie Royale des Sciences de Paris, Académies de Berlin, Stockholm, Copenhague et Berne) ; Ruggiero Giuseppe Boscovich (Royal Society) ; Giovanni Domenico Maraldi (Académie Royale des Sciences de Paris). Et d’autres italiens comme Gabrielo Manfredi…

L’objectif du projet est l’édition critique de la correspondance européenne de Poleni. Elle comprend l’établissement des textes, leur transcription, l’encodage sous XML-TEI (sous la houlette de G. Williams, UBS-Lorient), la traduction en français (de l’italien, du latin majoritairement, dans une moindre mesure de l’anglais), l’annotation critique (contenu scientifique, histoire des sciences au XVIIIe siècle, réseaux de libraires, imprimeurs, savants et facteurs d’instruments scientifiques en vue de l’enseignement et de la recherche, l’étude de la typologie épistolaire…). Une thèse (C. Le Gall, Les traités de Giovanni Poleni en latin primés par l’Académie royale des sciences de Paris) a été soutenue à l’université de Brest le 25 novembre 2017 (traités primés portant sur la navigation, l’équipement des bateaux, avec traduction, commentaire et lettres aux académiciens, reconstitutions du cabestan, de l’anémomètre) ; elle sera publiée chez Brépols. C. Le Gall assure le traitement de la correspondance avec les Bernoulli, Dortous de Mairan, Celsius ; Pasquale Ventrice étudie les lettres concernant la navigation. Un mémoire de Master est en cours (dir. M.-Th. Cam et Norbert Col ; correspondance en anglais et en latin : Jurin, Atwell, Dunclass). Une seconde thèse porte sur la correspondance avec Euler, Delisle, Bose et Havercamp (P. Vourch / direction M.-Th. Cam-E. Francalanza). Sont en cours de transcription, traduction et étude : la lettre à Loredano suivie du traité épistolaire sur les baromètres et thermomètres (MT Cam, C. Le Gall et A. Memboeuf), les lettres à Hermann (David Loaec latiniste, Fr. Plantevin), les lettres italiennes de Riccati, Manfredi, Conti (P. Milici, Histoire des mathématiques, et F. Plantevin), les lettres italiennes relatives aux instruments et à la pédagogie (P. Milici, A. Memboeuf, S. Talas, Fr. Plantevin), la correspondance avec les érudits et les libraires (Guérin, Van der Aa), les consuls à Venise (Leblond, Smith) (M.-Th. Cam – E. Francalanza), la correspondance en italien (Marinoni, Zendrini, Ximenes, Boscovich, Rossi, Belgrado, Guadagni, Algarottti, Maffei…), ainsi qu’avec les représentants du Sénat de Venise (Gadaldini, Morosini, Pivati, Bianchi), particulièrement importante pour comprendre comment Poleni met au point ses cours et comment il crée son Cabinet de Physique (étude assurée par S. Talas, P. Milici, Fr. Plantevin).

Le projet a été labellisé par la Maison des sciences de l’Homme de Bretagne (2019-2020)

Fonds concernés :

Inventaire :

  • fonds de la Biblioteca Civica de Vérone (3096 A à Q) nombre de documents : 1584 lettres manuscrites de la correspondance active et passive de Poleni. Les lettres vont de 1 page à 5/6 pages. Certaines lettres sont accompagnées d’un traité épistolaire (Atwell). Le nombre de feuillets manuscrits est 3 à 5 fois supérieur au nombre de lettres comptabilisé.
  • fonds de la Bibliothèque nationale, la Marciana de Venise (lettres de Poleni éparpillées en plusieurs éléments) : 147 lettres ont été photographiées à ce jour
  • fonds de Padoue, de Bassano en Italie : sont à répertorier
  • les fonds d’archives, des Académies et bibliothèques européennes sont à faire

Transcription : les lettres aux académiciens français, la correspondance anglaise, les lettres à Euler, Hermann, Delisle, Havercamp, sont transcrites ou en cours (pour juin 2019) dans le cadre de deux thèses et d’un master recherche.

Traduction : les lettres en latin ainsi que deux traités épistolaires sont en cours de traduction en français

Contexte scientifique et institutionnel : Projet franco-italien et partenariat avec l’université de Padoue (Università degli Studi di Padova, Centro di Ateneo per i Muse) et le Musée de l’Arsenal de Venise.
Laboratoires français partenaires : Litt&Arts Littératures et Arts (UMR 5316 Université de Grenoble) et TEMOS Temps, Mondes, Sociétés (FRE 2015, UBS-Lorient)

Formats et standards utilisés : Encodage XML-TEI

Accessibilité : Images sous droits : autorisation accordée par la Biblioteca civica de Vérone ; demande en cours pour la Bibliothèque nationale de la Marciana de Venise.

Volumétrie des ressources qui seront disponibles en ligne (estimation au 12 avril 2019) : près de 1586 lettres et des traités épistolaires manuscrits

Retour à la liste