L’invention du théâtre antique dans le corpus des paratextes savants du XVIe siècle. Analyse, traduction, exploration numérique (ITHAC)

LITT&ARTS Arts et pratiques du texte, de l’image, de l’écran et de la scène
(UMR5316) CNRS/Université Grenoble-Alpes

HiSoMA histoire et Sources des Mondes Antiques
(UMR 5189) CNRS / Université Lyon 3

Ihrim Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités
(UMR 5317) CNRS / Université Lyon 3 / ENS de Lyon

Site : https://ithac.hypotheses.org/
Responsables : Malika Bastin-Hammou et Pascale Paré-Rey

Présentation du projet

Le projet ITHAC a pour objectif l’étude de la réception du théâtre grec dans l’Europe du XVIe s, à travers la mise à disposition sous la forme d’une édition numérique et l’analyse des travaux savants – textes et paratextes – qui lui sont alors consacrés.
Ce travail, qui encore récemment aurait été l’œuvre de plusieurs vies, peut désormais être envisagé dans le cadre d’un projet collectif pluriannuel grâce au tournant décisif de la diffusion numérique de ces travaux savants. Ces travaux savants sont en effet dispersés dans les fonds anciens d’une multitude de bibliothèques européennes et ne sont parfois pas même catalogués.
Or il se trouve que ces textes, écrit en général en latin, sont le lieu d’une réflexion et d’une élaboration théorique sur toutes les idées qui agitent alors le monde du théâtre moderne en train de s’inventer d’une part, et son rapport à l’Antiquité de l’autre ; qu’ils sont en outre très souvent le fait des plus grands savants, et qu’ils ont connu en leur temps une audience et une circulation bien plus importantes que celle des textes rédigés en vernaculaire, parce que le latin était alors la langue de communication savante. Écrire en espagnol, en allemand, en anglais, c’était s’exposer au risque de n’être pas lu.
En donnant accès à ce corpus aujourd’hui négligé, ce n’est donc pas seulement la lecture d’une multitude de textes oubliés que l’on procure, mais la redécouverte de textes majeurs en leur temps et véhiculant des idées qui éclairent d’un jour nouveau celles que l’on trouve dans les textes en vernaculaire portant sur les productions théâtrales contemporaines. C’est donc une relecture des « idées du théâtre » dans l’Europe de la première modernité qui devient alors possible.
À ce jour pourtant, ce corpus n’a pas encore fait l’objet d’une étude systématique, malgré la multiplication de travaux sur la Réception de l’Antiquité ces trois dernières décennies, qui se sont surtout concentrés sur la réception contemporaine et scénique de ce théâtre. Ils n’abordent le corpus des paratextes du théâtre antique que de façon marginale, tant en France qu’à l’international.
ITHAC, projet multidisciplinaire à l’interface de travaux d’antiquisants, d’historiens du théâtre, de spécialistes des théâtres en vernaculaire et néo-latin, de spécialistes de la Renaissance et de spécialistes de l’édition numérique de textes patrimoniaux, vise à combler cette lacune. L’analyse de ce corpus se fera à travers et s’accompagnera de 1) la mise à disposition de la communauté scientifique de la traduction de ce corpus traduit en français, 2) la construction d’une interface numérique évolutive. Car il ne s’agit pas seulement de donner accès à un corpus méconnu. Les outils d’exploration numériques développés permettront de mettre en relation les textes du corpus, pour faire émerger les concepts-clés du discours critique, la périodisation de leur émergence, l’évolution du nombre d’éditions par auteur, par langue, par pays ; la cartographie des lieux d’édition ; les réseaux d’humanistes et la circulation des idées. Le projet ITHAC est donc novateur aussi bien du point de vue du corpus traité que des méthodologies adoptées et de l’équipe qu’il réunit pour le traiter.

Fonds concernés : Nature des fonds : éditions du théâtre antique XVIe comprenant des commentaires et paratextes.
Lieux : dispersion dans les fonds anciens des bibliothèques européennes ; une bonne partie des éditions est déjà numérisée, quelques-unes cependant ne le sont pas et devront faire l’objet d’une numérisation.
Il est procédé actuellement à leur saisie, à leur traduction et à leur encodage.

Contexte scientifique et institutionnel : Financement d’un PRC par l’ANR sur l’AAPG 2019 : « L’invention du théâtre antique dans le corpus des paratextes savants du XVIe siècle. Analyse, traduction, exploration numérique (IThAC) » : collaboration régionale entre spécialistes du théâtre antique et de la réception de l’antiquité et entre les laboratoires des équipes concernées (Grenoble, UMR 5316 et Lyon, UMR 5189 et 5317).

Panel de Montréal (juillet 2017) à la Celtic Conference in Classics : La réception savante du théâtre antique à l’époque moderne
Projet pilote L’Aristophane de Dom Lobineau financé par la MSH-Alpes et piloté par Malika Bastin-Hammou, en collaboration avec Élisabeth Greslou (2017)

Formats et standards utilisés : Xml-TEI (une première version a été testée sur les textes du manuscrit de Lobineau, appelée à évoluer) ; HTML ; Dublin Core pour les métadonnées

Accessibilité : Les données primaires seront publiques. Les métadonnées seront moissonnables (nous suivrons les recommandations pour la compatibilité des standards TEI/DC). Statut légal des données : hors droits

Volumétrie des ressources qui seront disponibles en ligne (estimation au 1er janvier 2020) :

  • Au moins 3000 pages numérisées en latin ou en grec
  • Au moins 1050 pages transcrites en latin ou en grec et leur traduction en français, soit 2000 pages

Retour à la liste