Le consortium

Le consortium « CAHIER » : Corpus d’Auteurs pour les Humanités

Informatisation, Édition, Recherche

Littérature, philosophie, histoire de l’art

 

logohumanum-web-petit-rvb

CAHIER est un consortium interdisciplinaire de projets numériques, en accès libre, menés principalement dans les domaines des «corpus d’auteurs», qu’ils relèvent de la littérature, de la philosophie ou d’une thématique liée à une école ou à une pratique. Constitué en fédération en 2011 dans le cadre de l’infrastructure « CORPUS » (désormais intégrée à la TGIR Huma-Num), l’ensemble de corpus pris en compte dans ce consortium est souvent associé à une activité éditoriale, qu’elle soit seulement numérique ou qu’elle ait un double support (sur papier et en ligne). Ces éditions se déclinent selon différents degrés de description et d’analyse : édition du texte brut avec apparat critique minimal, édition critique complète, édition génétique, associant souvent aux textes les images des documents originaux (manuscrits ou imprimés) ou des données encyclopédiques (dictionnaires, pièces d’archives, illustrations, bases de données). Ce consortium se définit par rapport à l’existence d’une œuvre (incluant les documents préparatoires) ou de plusieurs œuvres identifiées, dont la cohérence mérite d’être soulignée, publiée et outillée pour donner lieu à de nouvelles recherches.

La fédération des différents projets existants ou projetés en France leur donne l’opportunité et les ressources pour :

  • augmenter l’acquisition de données de qualité (image et texte) tout en tenant compte des limites de taille
  • proposer des normes de transcription suivant des objectifs éditoriaux clairement énoncés
  • permettre leur indexation
  • tester les différents modèles d’affichage du mode texte et du mode image et opérer des choix pertinents en fonction des publics
  • offrir des métadonnées compatibles avec les standards de catalogage et d’archivage, d’identification et de protection des données ; moissonnage par Europeana, Isidore, Gallica
  • adapter les solutions juridiques et les modèles de convention de partenariat (établir un dialogue efficace et collectif avec les éditeurs)
  • évaluer les pratiques actuelles en fonction des projets de numérisation
  • offrir les moyens d’évoluer vers le web sémantique, la visualisation, les entrepôts de données, les modes de représentation d’ensembles documentaires, et vers l’annotation collaborative
  •  favoriser l’appropriation des outils linguistiques
  • organiser des formations et des ateliers.

Le consortium permet de tester des prototypes d’édition et de traitement des données qui circulent dans le domaine des humanités numériques sur les différents corpus. Il favorise, en contribuant à leur financement, la participation aux ateliers et congrès internationaux et aux manifestations organisées par les structures européennes. Il aide à répondre aux appels à projets régionaux, nationaux et internationaux (en coordination avec la TGIR Huma-Num).

Missions :

Le Consortium CAHIER est constitué de projets de recherche partenaires dont la vocation
est de travailler conjointement à l’essor, à la valorisation et à la co-construction des nouvelles pratiques numériques dans le domaine des sciences humaines et sociales. Leurs objets d’études principaux sont les corpus d’auteurs et plus généralement les corpus textuels constitués en référence à l’oeuvre d’un auteur, d’une tradition éditoriale, d’une forme
littéraire, d’un genre.

Afin de tenir compte de l’existant et de le faire évoluer tout en favorisant les projets nouveaux et les solutions originales, le consortium se propose de :

  • Faire évoluer et consolider les formats de l’édition brute, critique, génétique, encyclopédique
  • Favoriser les échanges de données et de méthodes
  • Rétroconvertir ou faire migrer dans d’autres formats les corpus anciens, dispersés, déjà édités ou non ; de reprendre des programmes achevés afin de les intégrer dans des ensembles moissonnables et interrogeables
  • Pérenniser les données par l’adaptation des formats aux exigences de l’archivage
  • Favoriser le libre accès aux corpus
  • Encourager la valorisation des productions (démonstrations, transferts à d’autres projets, tests comparatifs, communication des résultats, même provisoires)
  • Former de nouvelles générations de chercheurs et d’ingénieurs à compétences mixtes (humanités et informatique) par des stages et des formations diplômantes
  • Savoir adapter ou faire adapter les outils existants, provenant d’autres domaines (par exemple les SIG, les outils de visualisation, d’exploitation des réseaux sociaux appliqués aux documents relatifs aux humanités).

Adhérer

Toute équipe ayant un projet de mise en ligne de corpus organisé autour d’un auteur ou d’une thématique (texte, ou texte/ image) peut demander à faire partie du consortium en remplissant le formulaire Partenaires_Descriptif_CAHIER et en le renvoyant à Thomas Lebarbé, Fatiha Idmhand et Laurence Rageot.

La demande d’adhésion sera étudiée par le comité de pilotage du consortium.

Projets membres