Les dossiers de Bouvard et Pécuchet

Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (IHRIM)
(UMR 5317), Université Lumière Lyon 2 / ENS-Lyon / Université Jean Monnet / Université Blaise Pascal / Université Jean Moulin / CNRS
Site : http://www.dossiers-flaubert.fr/
ISSN  du site : 2495-9979
Contact : Stéphanie Dord-Crouslé

Présentation du projet

Les dossiers de Bouvard et Pécuchet, le dernier roman – posthume et inachevé – de Gustave Flaubert (1821-1880), constituent un ensemble patrimonial imposant (2 400 feuillets conservés à la Bibliothèque municipale de Rouen), cohérent, d’importance scientifique et culturelle reconnue. Ce chantier documentaire a servi à rédiger le premier volume de l’œuvre et aurait dû être réutilisé pour la composition d’un second volume, jamais écrit en raison de la mort soudaine du romancier. Outre cette particularité rédactionnelle, les dossiers sont porteurs d’une dimension épistémologique singulière : constitués pour rédiger une « encyclopédie critique en farce », ils proposent une configuration critique des savoirs au XIXe siècle, originale et révélatrice.

Or, en raison de leur volume, de leur organisation complexe et indéfiniment mouvante, ainsi que de leurs contenus scientifiques extrêmement variés, les dossiers ne peuvent pas être édités de manière satisfaisante sous une forme imprimée. C’est particulièrement vrai pour les pages préparées en vue du second volume du roman : les annotations que l’écrivain y a portées, indiquant le lieu probable du classement, sont souvent plurielles et obligent à conserver aux fragments textuels une mobilité qui est nécessairement défaite par la fixité d’une édition imprimée.

Dépassant cette limite en recourant au support électronique et à l’encodage XML-TEI intégral du corpus, la présente édition offre l’accès :

  • aux images et à la transcription (formats diplomatique et textuel) annotée de toutes les pages du corpus (à terme),
  • à un moteur de recherche plein texte,
  • à trois bibliothèques permettant d’identifier les références utilisées par Flaubert et de circuler dans le corpus
  • et à un outil de production de « seconds volumes » possibles : l’agenceur.

Fonds concernés : A l’origine, il s’agissait uniquement du fonds conservé à la bibliothèque municipale de Rouen, institution avec laquelle il n’a pas été possible de monter de partenariat permettant la numérisation complète du fonds visé : moins de 300 images couleur (sur 3200) ont pu être achetées au prix public grâce à une partie du financement reçu de l’ANR. Les autres images présentes sur le site sont des numérisations du microfilm de sauvegarde (en noir et blanc, datant des années 60 ou 70).

Mais des fonds issus d’autres bibliothèques sont en train d’être ajoutés. Le site se trouve ainsi reconfiguré quant à son ancrage patrimonial (il ne comporte plus seulement des fonds conservés à la bibliothèque municipale de Rouen) et recentré sur son véritable objet scientifique : il ambitionne à terme de rassembler et de donner accès à tous les documents en lien avec le projet de Bouvard et Pécuchet  (deuxième volume) – où qu’ils soient conservés – et de permettre à l’agenceur du site d’y puiser des matériaux – pour certains inconnus – en vue de la création ou de l’enrichissement de « seconds volumes » possibles.

En mai 2019, un premier opus a rejoint le site des dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet : il s’agit du dossier des notes de lecture (55 folios) prises par Flaubert sur des œuvres de Rousseau, conservé depuis 1992 au musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency après avoir fait partie de l’une des deux ventes successorales de la nièce de l’écrivain, Caroline Franklin Grout (Paris, hôtel Drouot, 18-19 novembre 1931, n° 154 ; voir le catalogue). Voir le billet dédié sur le carnet de recherche du projet.

Deux autres dossiers sont actuellement en cours de traitement.

Contexte scientifique et institutionnel : Financement ANR issu du programme Corpus 2007 (fin en juin 2012).

Formats et standards utilisés : Bases de données SQL et XML. Outil de reconnaissance automatique de fragments d’images de manuscrit produisant du SVG. Outil de découpage de fragments d’images. Standards, normes : XML, TEI, SVG, JPG

Accessibilité : Les données primaires sont accessibles (images + transcriptions, certaines encore en cours). Les métadonnées du corpus sont partiellement moissonnables via OAI-PMH (voir https://www.rechercheisidore.fr/search/?source=10670/2.q6yiyl).

Volumétrie des ressources qui seront disponibles en ligne (estimation au 31 janvier 2019) :

  • Base de données SQL : Données de travail du projet, références bibliographiques (actuellement plus de 20000), etc. Voir par exemple http://www.dossiers-flaubert.fr/index.php?node=bibliotheques – 100 Mo
  • Base de données XML : Transcriptions TEI – 3500 transcriptions à terme ; 2000 disponibles actuellement
  • Images : Fac-similés de manuscrits – 3500 images (toutes disponibles en ligne), 5 Go
  • Images : Fragments d’images découpés (partiellement disponibles – pour 300 images) – 21000 images (prévision), 3Go

Retour à la liste