Manuscrits francophones

Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM)
(UMR 8132), CNRS / ENS-Paris
Site : http://www.item.ens.fr/index.php?id=579252, http://eman-archives.org/francophone/index.php
Contact : Claire Riffard

Présentation du projet

Les objectifs de l’équipe « Manuscrit francophone » sont à la fois de sauvegarder les chefs d’œuvre littéraires manuscrits des pays d’Afrique et de la Caraïbe et de publier ces documents dans deux types d’éditions, qui ont l’ambition de proposer une véritable Pléiade des littératures africaines et caribéennes : dans la collection « Planète libre » de CNRS Editions, mais aussi sous forme d’éditions numériques accessibles aux chercheurs, aux étudiants, et plus largement au grand public désireux de découvrir une partie méconnue de son patrimoine littéraire. Ces éditions numériques sont regroupées au sein de la plateforme d’édition e-Man (qui comporte également des volets dédié aux manuscrits littéraires d’autres régions du monde).

Fonds concernés :  Le travail de l’équipe, dirigée par Daniel Delas et Claire Riffard, se concentre actuellement sur sept corpus identifiés pour leur valeur littéraire et leur pertinence scientifique : fonds Sony Labou Tansi (République du Congo), fonds Kourouma (Côte d’Ivoire), fonds Rabearivelo (Madagascar), fonds Dib et Feraoun (Algérie), fonds Césaire (Martinique), fonds Frankétienne (Haïti). D’autres corpus sont à l’étude.
Actuellement, les fonds concernés par l’édition numérique sur la plateforme e-Man sont les fonds Rabearivelo, Sony Labou Tansi, Dib et Feraoun.

Contexte scientifique et institutionnel : Ce programme s’appuie sur les recherches déjà menées par le laboratoire ITEM, qui a engagé des travaux sur ces questions dans plusieurs programmes soutenus par l’ANR, et sur des partenariats avec l’AUF, le réseau LaFEF, le Labex TransferS (ENS-Collège de France), le campus Condorcet et l’Ambassade de France en Algérie.

Formats et standards utilisés : Notre équipe utilise les formats et standards recommandés par le consortium Cahier, tant pour la numérisation, la structuration que l’édition des fonds numérisés. La collecte et la numérisation des archives se basent sur les normes archivistiques et techniques standards (fichiers de recollements, numérisation haute définition). Le traitement des corpus ainsi recueillis se fait sur la plate forme Omeka que nous avons adaptée à nos besoins d’édition de manuscrits modernes : chaque manuscrit est décrit avec les métadonnées DublinCore et des métadonnées personnalisées mais fondées sur l’EAD et le XML (des champs spécifiques au dossier génétique des manuscrits ont ainsi été créés). Les données sont exportables en HTML, PDF, XML ; une édition et un export TEI sont en cours d’expérimentation, en particulier pour éditer la transcription des documents.

Accessibilité : Les documents édités sur la plateforme e-Man sont en partie déjà accessibles aux internautes, après validation par les ayant droits des auteurs de l’édition des manuscrits (ou des œuvres). Certains documents sont en accès réservé (pour des questions de droits ou de finalisation éditoriale)

Volumétrie des ressources qui seront disponibles en ligne (estimation au 15 janvier 2017) :

  • Site Feraoun : 4000 folios numérisés.
  • Site Rabearivelo : 7000 folios numérisés.
  • Site Sony Labou Tansi : 1000 folios numérisés.
  • Site Dib : 20 000 folios numérisés.
    Ces documents image sont accompagnés d’une description bibliographique et génétique précises, de commentaires et si possible d’une transcription littérale.

Retour à la liste