Matteo Ricci

Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (IHRIM)
(UMR 5317), ENS / Lyon 2 / Lyon 3 / UJM /CNRS
Responsable : Vito Avarello

Présentation du projet

Le projet consiste à produire une édition critique et numérique de l’ensemble de la correspondance du jésuite italien Matteo Ricci (1552-1610) et de la rendre accessible en langue originale (italien, espagnol, portugais) et pour la première fois en langue française. Ce travail de traduction et d’édition critique intervient après la première édition de la correspondance par Pietro Tacchi Venturi en 1913 et celle de Filippo Mignini en 2001 (en langue originale) qui ne disposent toutefois pas d’appareil critique littéraire. Ce projet envisage non seulement de reconstituer l’inventaire des lettres indiennes et chinoises à partir des sources manuscrites (autographes et apographes) mais entend également l’enrichir de nouvelles sources (y compris imprimées) puisque certaines lettres d’Inde et de Chine ont été publiées sous forme anthologique dès leur réception en Europe. Ainsi, cela a permis de découvrir une lettre publiée mais jamais intégrée au corpus, variante d’un apographe existant. Ce travail sera enrichi de la correspondance passive et des dernières lettres en chinois récemment retrouvées et en cours d’authentification. L’idée est de mettre ce travail inédit en perspective avec les autres productions de Matteo Ricci notamment son journal de mission, ses œuvres chinoises humanistes et scientifiques et une riche iconographie. Un travail sur la cartographie a été engagé notamment sur l’exploitation des données et sur la traduction de la Mappemonde de 1602. La thésaurisation de tous les documents réunis permettra un accès à la vaste production de Matteo Ricci et à saisir un peu mieux la complexité de cette figure unique de l’histoire des relations entre l’Occident et la Chine.

Matteo Ricci est né à Macerata en Italie et s’est engagé dans l’ordre ignacien de seconde génération sur les pas de François Xavier en Inde et en Chine. Son aventure missionnaire a été commentée du point de vue historique et apologétique. Une approche à partir des sources primaires et secondaires et basée sur un travail critique sur la variété de son œuvre, y compris ses écrits chinois, permet de mieux saisir les problématiques de la transculturalité à l’aube de la modernité.

A ce jour, grâce au soutien de l’IHRIM, du pôle « Humanités Numériques » de l’UMR et de l’Atelier des Humanités Numériques de l’ENS de Lyon, un travail de structuration TEI a été engagé pour la création d’index et la mise en ligne prochaine d’un inventaire, des premiers documents et de deux lettres test dotées d’une traduction et d’un apparat critique approfondi (sur HUMA-NUM). Des partenariats sont prévus avec les Archives de la Compagnie de Jésus, d’autres fonds documentaires en Europe (Macerata, Séville, Louvain) et des interlocuteurs chinois (Shanghai et Pékin).

Fonds concernés : L’estimation basse du nombre de documents est de 2000 pièces dont la moitié au moins est constituée de sources manuscrites, l’autre moitié d’imprimés. Le nombre de feuillets manuscrits représente un volume bien supérieur encore indéterminé. Les fonds documentaires principaux sont les Archives de la Compagnie de Jésus (ARSI), la bibliothèque Mozzi Borgetti de Macerata (Italie), les archives Générales des Indes à Séville (Espagne), Bibliothèque Ambrosienne de Milan (Italie), l’Archivio di Stato de Mantoue (Italie), BM de Lyon collections des Fontaines, le fonds documentaires de l’Unité de Recherche en Sinologie de l’Université de Louvain CCT Database (UK Leuven Belgique), Bibliothèque Nationale de Chine (Pékin).

Contexte scientifique et institutionnel : Septembre 2018 : participation à l’appel à projets blancs de l’UJM + dépôt d’une demande de soutien auprès de la Fondation de l’Université de Saint-Etienne

Formats et standards utilisés : Base de données XMKL (Base X) + module SynopsX ; XML EAD-XML TEI ; Langage de requête XQuery

Accessibilité : Toutes les données sont encodées en TEI avec une exposition OAI des métadonnées vers Isidore. Images sous droits : autorisation en cours auprès des bibliothèques.

Volumétrie des ressources qui seront disponibles en ligne (estimation au 4 juin 2018) : 2.000 documents

Retour à la liste

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search