Mercure galant

Institut de recherche en musicologie (IReMus)
(UMR 8223) CNRS-BNF-MCC-Sorbonne Université
Site : https://obvil.sorbonne-universite.fr/corpus/mercure-galant/
Responsable : Anne Piéjus

Présentation du projet

Le programme Mercure galant, fondé au CNRS en 2002, vise à produire des éditions numériques enrichies d’un périodique central dans l’histoire culturelle de l’époque de Louis XIV (1672-1710). Source majeure pour l’histoire de la vie artistique, il est aussi un poste d’observation privilégié de l’émergence de la critique des lettres et des arts en France. Le programme scientifique vise à produire des éditions numériques enrichies du périodique et à mener une réflexion scientifique, collective et pluridisciplinaire, tant sur le périodique lui-même que sur l’apport de cette expérience de recherche aux humanités numériques.

Rattachée au LAbEx OBVIL, l’équipe de l’IREMUS (UMR 8223) a tout d’abord effectué un récolement complet des collections publiques du périodique et l’a transmis à Gallica pour la numérisation, partiellement accessible en ligne.

A ensuite été édité (publication OBVIL 2017) un choix de textes relatifs à la vie littéraire (critiques, poésies, histoires, actualités éditoriales et académiques), à la musique, aux spectacles et aux cérémonies depuis la fondation du journal (1672) jusqu’en 1710. L’édition sera prochainement enrichie par

  • la publication des 750 airs publiés dans le périodique (édition prête, parution fin 2019)
  • celles des 519 gravures littéraires.
  • Le corpus d’une équipe canadienne associée (1.400.000 car de textes) éditant les textes du périodique relatifs à la Nouvelle-France.

Le travail porte actuellement sur l’indexation fine (à l’article) de ce corpus constitué. La réflexion sur les thesaurus a suscité une collaboration avec le Centre de recherche du château de Versailles et l’élaboration commune d’un référentiel de la France d’Ancien Régime.

Fonds concernés : Sélection d’articles extraits du Mercure galant  (1672-1710) consacrés à la critique littéraire, la vie musicale et les spectacles. Une collection virtuelle de l’édition parisienne a été partiellement reconstituée sur Gallica.
Le programme prévoit une édition en xml/tei et une indexation à l’article (mots-clefs, personnes, lieux, institutions, etc.)

Contexte scientifique et institutionnel : Projet porté par une équipe de l’IReMus et partenariats avec le LabEx OBVIL (qui publie l’édition en TEI et cofinance le programme) et le CRCV (conception et mutualisation des thésaurus de la France d’Ancien Régime)

Formats et standards utilisés :

  • Édition en XML/TEI
  • Édition musicale partielle en MEI (bibliothèque de partitions numériques NEUMA)
  • Thesaurus provisoirement sous SKOS

Le programme ‘Mercure galant’ produit une édition en XML/TEI d’une sélection de textes, accompagnée des fac-similés des gravures (estampes et musique) accessibles sur le site de l’OBVIL et, à terme, sur Huma-Num. Cette édition est indexée. L’indexation du corpus s’appuie sur divers thésaurus qui constituent un référentiel de la France d’Ancien Régime coproduit avec le Centre de recherche du château de Versailles.
Les thésaurus seront disponibles au format SKOS/SKOS-XL, et les sources TEI & les images les accompagnant seront publiées parallèlement à l’interface Web restituant l’édition. Les annotations connectant les termes et concepts des thésaurus à des segments identifiés des textes seront mis à disposition sous forme de jeux de triplets RDF.

Accessibilité : Les données primaires seront publiques (l’édition est déjà disponible en ligne). Métadonnées moissonnables : mise à disposition des SHS des thesaurus eux-mêmes. Données hors droit.

Volumétrie des ressources qui seront disponibles en ligne (estimation au 12 novembre 2019) :

  • en mode image : 750 airs et 519 gravures
  • en mode texte  : 36.500.000 car et en projet : accueil d’un sous-corpus de 1.400.000 car environ.
  • Thesaurus : Le thésaurus fait l’objet d’enrichissements, nombreuses notes historiques et éditoriales. Toutes les données sont interopérables. Certaines pointent vers des référentiels extérieurs.
    • Congrégations religieuses : 435 descripteurs
    • Institutions : 2113 descripteurs
    • Lieux : 4381 descripteurs
    • Personnes : 4400 descripteurs

Fonds disponibles en ligne (au 12 novembre 2019) :

Retour à la liste