« Testaments de Poilus » – Une plateforme de transcription collaborative au service du patrimoine manuscrit

Laboratoires AGORA et ETIS (Université de Cergy-Pontoise), Archives nationales, Archives départementales des Yvelines, Centre Jean Mabillon (Ecole des chartes), Université Paris 8.
Responsable : Emmanuelle de Champs

Présentation du projet

Conscients des dangers qu’ils courent, les soldats de la Première Guerre mondiale sont nombreux à rédiger leur testament dès la déclaration de guerre et la mobilisation générale d’août 1914. Pendant les quatre années du conflit, depuis les tranchées ou en permission, ils seront des milliers à consigner leurs dernières volontés. Ces testaments constituent des témoignages rares et jusqu’ici inaccessibles.

A la suite de l’édition en ligne de 134 de ces testaments, menée par le Centre Jean Mabillon de l’Ecole des chartes, ce projet réalise une plateforme de transcription collaborative à destination du grand public. Sa visée est de faire mieux connaître ce patrimoine méconnu en invitant les internautes à transcrire les testaments retrouvés dans les Minutiers des Archives nationales et des Archives départementales des Yvelines. Les internautes seront invités à transcrire et à indexer plus d’un millier de testaments inédits afin de réaliser une édition en ligne. Les tâches demandées aux volontaires vont au-delà de la simple transcription : ajout de balises xml/TEI et recherche d’informations documentaires sur les soldats, les régiments et les lieux.

A l’issue du projet, un corpus d’un millier de testaments sera publié librement en ligne avec des fonctionnalités de recherches variées. Cette ressource textuelle permettra de mieux comprendre l’impact de la guerre sur les familles, le rapport des poilus à la mort, mais aussi la familiarité des testateurs, principalement issus de milieux populaires, avec les institutions juridiques. Les textes et les images pourront également être exploités par des linguistes car il constitue un témoignage nouveau sur la graphie, le lexique et l’orthographe des appelés.

En tant que dispositif de médiation digitale au service du patrimoine manuscrit, ce projet a également une vocation exploratoire. Réalisée sous licence libre, la plateforme sera adaptable à d’autres corpus.

Fonds concernés : Testaments conservés au Minutier central des Notaires (Archives nationales), au Minutier des Notaires des Yvelines (Archives départementales 78). Images numérisées et transcriptions (au fur et à mesure du déroulement du projet)

Contexte scientifique et institutionnel : Projet financé par la Fondation des Sciences du Patrimoine (Labex Patrima) et soutenu par la Mission du Centenaire de la Première guerre mondiale ainsi que par les institutions partenaires.

Formats et standards utilisés : xml/TEI pour les textes, métadonnées DublinCore

Accessibilité : Les transcriptions des textes en XML-TEI, les images et l’appareil critique seront librement accessibles en ligne sous licence Creative Commons.

Retour à la liste

Une réflexion au sujet de « « Testaments de Poilus » – Une plateforme de transcription collaborative au service du patrimoine manuscrit »

  1. Ping : Project update – presenting the results of our latest user survey | UCL Transcribe Bentham

Les commentaires sont fermés.