« Testaments de Poilus » – Une plateforme de transcription collaborative au service du patrimoine manuscrit

Laboratoires AGORA et ETIS (Université de Cergy-Pontoise), Archives nationales, Archives départementales des Yvelines, Centre Jean Mabillon (Ecole des chartes), Université Paris 8.
Site : https://testaments-de-poilus.huma-num.fr/#!/
Responsable : Emmanuelle de Champs

Présentation du projet

A la suite de l’édition en ligne de 134 de des testaments de Poilus morts pour la France lors de la Première guerre mondiale menée par le Centre Jean Mabillon de l’École des chartes, la plateforme des Testaments de Poilus a été mise en ligne le 30 janvier 2018. Elle permet à tout utilisateur inscrit ayant consulté le tutoriel :

  • d’accéder aux images numérisées des testaments de poilus conservés aux Archives nationales et aux Archives départementales des Yvelines ;
  • de transcrire le texte des testaments ;
  • d’encoder ses transcriptions à l’aide de balises xml/TEI ;
  • d’enrichir les notices biographiques et historiques sur les poilus, les lieux et les régiments.

Une application de restitution permettra la réalisation d’une édition électronique réalisée de façon entièrement collaborative. En tant que dispositif de médiation digitale au service du patrimoine manuscrit, ce projet a vocation à tester la réceptivité de volontaires issus du grand public pour des missions collaboratives en ligne. Elle contribue également à faire connaître un patrimoine méconnu, en lien avec les commémorations du Centenaire de la Grande Guerre.
Réalisée sous licence libre, la plateforme est adaptable à d’autres corpus. Dans sa forme actuelle, elle a vocation à accueillir d’autres testaments de guerre issus d’autres fonds des archives départementales.

Fonds concernés : Testaments conservés au Minutier central des Notaires (Archives nationales), au Minutier des Notaires des Yvelines (Archives départementales 78). Images numérisées et transcriptions (au fur et à mesure du déroulement du projet)

Contexte scientifique et institutionnel : L’équipe du projet associe deux laboratoires de l’Université de Cergy-Pontoise (Agora et Etis), les Archives nationales, les Archives départementales des Yvelines, l’École des Chartes (Centre Jean Mabillon) et l’Université Paris 8.
Le projet est financé par la Fondation des Sciences du Patrimoine (Labex Patrima) et soutenu par la Mission du Centenaire de la Première guerre mondiale et par les laboratoires et les institutions partenaires.

Formats et standards utilisés :
La plateforme a été développée via le framework AngularJS pour la partie application web, et en utilisant le framework Symfony3 pour la partie API.
L’interface de transcription a été développée via la bibliothèque Ace Editor.
L’interface est construite sur la base d’un modèle d’encodage TEI stocké dans un fichier ODD. Une fois validées, les transcriptions et notices descriptives sont exportées en XML TEI.
Les images sont disponibles via une API IIIF.
Les serveurs ont été mis à disposition par la TGIR Huma-Num.
Plus d’informations sur l’entrepôt GitHub de la plateforme (données en construction)

Accessibilité : Les transcriptions des textes en XML-TEI, les images et l’appareil critique sont librement accessibles sous licence CC-By.

Fonds disponibles en ligne (au 15 février 2018) :

    • 110 testaments conservés au Minutier central des Archives nationales (178 images)
    • 96 testaments conservés au Minutier des Archives départementales des Yvelines (96 images)
    • 212 utilisateurs inscrits

Retour à la liste

Une réflexion sur « « Testaments de Poilus » – Une plateforme de transcription collaborative au service du patrimoine manuscrit »

Les commentaires sont fermés.